La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

" Mon action est mon seul bien, mon action est mon héritage”                                 Bouddha

Suivez-nous !

Rouget de Lisle chantant la Marseillaise

Isidore Pils

26 AVRIL 2017

Comme un arrière goût de mer.. !

La déconfiture annoncée de François Fillon à peine digérée que nous voilà plongés malgré nous dans le comeback  inepte de toutes les stars médiocres de la politique du clan des Républicains.

Message à Monsieur Copé et à Madame Morano,

On peut toujours remuer pour mélanger de la merde avec de l'eau, rien ne retire l'odeur ni le goût de la merde.

A la niche !!!!!

S.THERI

Front Républicain, Front National, En marche Assemblée Nationale et second tour...

 

Ou sont passés les hommes d'état ?

Comme si la diabolisation de Marine Le Pen était un acte démocratique, comme si la 1ère place obtenue par Macron ne suffisait pas, voilà que ses ennemis d'hier nous ressortent leurs idées de grand-père. Et notre assemblée Nationale, elle n'existe plus ? Et les législatives, elle ne servent à rien ?

 

Pourquoi offrir un boulevard de pouvoir à    E. Macron ?

Je ne voterai pas pour le candidat de la banque et de la mondialisation à outrance. Je ne voterai pas pour le digne héritier de François Hollande.

Et si la présidence de Marine Le Pen faisait bouger les lignes de cette république ringarde qui nous ennuie avec ses idées d'un autre temps.

J'ai envie de voir de vrais débats à l' Assemblée Nationale et nos représentants se remuer le cul pour que la démocratie l'emporte.  

J'ai envie d'assister à une vraie bataille dans l'hémicycle plutôt que de voir, à grand renfort de votes faciles pour Macron, une envolée de faux-cul aller vers le candidat du pouvoir et retourner notre Assemblée comme une crêpe. 

A tous les fervents admirateurs du front républicain, je pose cette question :

Est-ce qu'un vote massif pour Emmanuel Macron ne va pas lui donner la pleine puissance aux législatives et son futur cortège d'opportunistes une majorité absolue sans contre pouvoir à l'Assemblée Nationale ?

Pensez-vous réellement qu'il en soit de même avec l'élection de Marine Le Pen ? 

 

Vive le vote blanc et sa pleine reconnaissance !

 

S. THERI

Bonjour et bienvenue sur Question France !

Elections présidentielles, nos valeurs démocratiques et notre histoire obligent chacun de nous à se battre contre le volontarisme dénué de toute dimension d'état et contre l'arrivisme forcené. Trop nombreux sont ceux qui veulent devenir le chef sans en avoir réellement les capacités, sans avoir de programme pertinent ou pire encore sans avoir été capables de démontrer leur capacité à gérer la France lorsqu'ils occupaient un poste à haute responsabilité.

Où sont passés les hommes d'état ? Où sont les visionnaires ?

Quel pourrait-être le Q.I minimum requis pour présider la France ?

 Quel rôle démocratique majeur peut avoir la reconnaissance du vote blanc ?

A quand sa prochaine et pleine reconnaissance ?

 

26 AVRIL 2017

DEBAT DU 3 MAI 2017, QUESTIONS FONDAMENTALES

 

La France doit-elle sa grandeur et son classement de 5ème grande puissance économique à son attachement à l'Europe ou au parcours qu'elle a su avoir avant et ce, tout au long de son histoire ?  

Quel est le bilan des acquis et des pertes liés à l'attachement de la France à l'Europe ?

Qui sont les grands gagnants ? 

Qui sont les grands perdants ?

Quel est l'intérêt de l'EMA et les dangers connexes au pouvoir immense donné à une poignée de membres décideurs. 

Que peut encore décider la France sans demander l'autorisation à Bruxelles ?

Ou en est l'ascenseur social Européen et français ?

Qui, après la Grèce, risque de planter un drapeau à la CEE ?

Quelle est donc la recette de partage des gains liée à ce magnifique marché européen ? Qui mange le gâteau ? Qui n'aura bientôt même plus les miettes ?

Bruxelles est-elle plus puissante que Davos ?

 

25 AVRIL 2017

 

FRONT QUOI ?

Avant que Monsieur Fillon aille de nouveau se faire tailler un costume de sortie à la mode sarthoise, il nous renvoie, après avoir perdu la guerre pour le pouvoir et j'insiste, après avoir perdu ce qui ne ressemblait en rien à une bataille de boules puantes, à ce satané bloc ou front républicain . Je suis vraiment impressionné ! Ouah, double ouah même !! Défendre ses idée ce n'est pas  voter pour tout et son contraire.  Il se met en retrait.... sage décision ou déculottée méritée ?  Sans ambages,  il a tout fait foirer et il balance à ses troupes un grand "Démerdez-vous". Merci à Monsieur Lellouche de dire que cette consigne de vote n'a aucun à propos, surtout pour le clan Fillon.  J'avoue être en admiration pour toutes celles et tous ceux qui ont dépensé leur temps à se battre contre Macron et qui doivent aujourd'hui au nom de je ne sais quel ordre, voter pour lui.

Good deal, big applause  ! Special thank to you François.

S.THERI

 

19 avril 2017

5,4,3,2,1.................

ZERO !!!!!!!!!!!!!!!!

 

Pas besoin de sondage à trois balles pour donner une note de fond, une note de forme mais surtout une note de coeur au 1er tour de cette campagne.

Aie, aie, aie !!! 

 

 

Douce France, cher pays de mon enfance

bercée de tant d'insouciance

tu t'éloignes de mon coeur.

Quand je pense à tous ces mauvais parleurs,

à leurs promesses illusoires et leurs calculs menteurs,

Douce France, je m'étonne bien avant l'heure,

de devoir aller aux urnes avec une certaine rancoeur,

car je t'aime, oui je t'aime sans ces loseurs 

Douce france, cher pays de mon enfance,

oui j'attends des heures meilleures

sans promesse et sans ces affabulateurs

Douce France, je te garde dans mon coeur.

 

 5 avril 2017 

La grande lessive

 Merci à BFM TV d'avoir donné la parole à tous les candidats, même aux plus maladroits. Leur présence, quoi que fut le sourire narquois de certains autres candidats se croyant faussement plus légitimes, a donné le la.

Oui, hier soir, nous avons aussi entendu,

la France des sans dents, ( c'est drôle, non !)

la France de ceux qui n'ont pas et n'auront jamais les moyens de devenir entrepreneur,

la  France de ceux qui sont condamnés à prendre l'escalier de service parce que le rendement de l'action prime sur le S.A.V de l'ascenseur social,

la France de ceux qui savent que l'Europe ne sert  pas leurs  intérêts et surtout leurs besoins les plus élémentaires,

la France de ceux qui savent que notre système politique est corrompu par des intérêts purement spéculatifs ou financiers,

la France de ceux qui n'acceptent plus la grande couillonnade de 'l'immunité",

la France qui sait que le plus grand nombre de français perd pour que le plus petit nombre se gave encore plus,

la France de ceux qui voient l'Europe comme l'étendard de la noyade, comme le paravent qui camoufle le libéralisme forcené de ceux dont le drapeau n'est qu'un Logo.

Si je dois résumer les propos d'hier soir, c'est bien triste de n'avoir à dire que ce qui suit.

Tous partis confondus, ceux ou celles qui ont touché de près ou de loin l'exécutif , qu'ils soient de droite, de gauche ou sur cette putain de médiane à la con que l'on nomme le centre et que Victor Hugo a nommé le plus petit dénominateur commun, nous ont vendu l'Europe telle qu'elle est, immature, anti-sociale et à la botte des banques et des grandes puissances industrielles et commerciales. Toutes ces personnes ont également accepté avec une complaisance certaine, l'attitude régalienne de nombreux élus, le cumul des mandats et les conflits d'intérêts. Tous ces représentants de notre république ont bafoué très largement les valeurs d'égalité.

Qu'ils aillent au diable, même habillés en Prada !!!!! 

Mais venons en aux hommes, aux candidats, à ceux qui prétendent pouvoir diriger notre pays et lui donner un avenir serein. 

Philippe Poutou :

Pout ou Rien ! 

Pas souvent invité, il a joué son va-tout avec beaucoup d'honnêteté  et de conviction mais avec aussi un manque évident de bienséance et de retenue. Rien à déclarer. Des énoncés de faits pas toujours précis mais la certitude que les oubliés existent et que leur rang progresse à vive allure. Les inégalités sont là, réelles et sérieuses.

 

Nathalie Artaud :

Trop court, beaucoup trop court !  

Comme une fille spirituelle de la grande Arlette, tout comme notre Terre tourne autour du soleil, tout son Monde tourne autour de la nécessité de casser la gueule aux grands patrons. Aie, "Carambar" Moi je te tors sans pitié en te remontant jusqu'au nez. 

 

Jacques Cheminade :

Droit au coeur Messieurs, l'histoire jugera !  

Cet homme possède un talent inné pour la dramaturgie. Le ton et les mots sont lourds de sens mais appellent à la réflexion.  Ne serions-nous pas tous en train de nous faire beurrer le mou par l'Europe, tous ces technocrates, les lobbyings et ces centaines d'articles, ces centaines d'accords et tout ce qui en fait une usine à gaz ? Là est la question. Attention, danger d'indigestion, d'implosion, de lourdeurs d'estomac.

 

Jean Lassalle :

Là haut sur la montagne....

Un grand salut à un homme qui porte haut la dignité, les valeurs humaines et les valeurs de la République. Monsieur Lassalle, vous êtes un dinosaure. A une autre époque, j'en suis certain, vous auriez botté l'arrière train de nombre de ces trous-du-cul qui font de notre politique de la bouillie pour attardés mentaux. 

 

François Asselineau :

Stop, je dis stop !  

Trop d'articles tue l'article. Je vous remercie pour cette avalanche d'articles sur le fonctionnement de l'Europe et ignorés par le plus grand nombre . Ils sont, j'en suis  persuadé, la base de toutes les impossibilités énoncées. J'ai toutefois bien enregistré l'essentiel: Qui si frotte si pique. Aie, caramba !!!

 

François Fillon :

Un sens culotté du devoir !

On le sait, l'habit ne fait pas le moine, pourtant : 

"Y a de la rumba dans l'air
Le smoking de travers
Je te suis pas dans cette galère
Ta vie tu peux pas la refaire"

La présomption d'innocence, c'est comme le beurre dans les épinards. Quand il n'y en a pas, ça laisse un goût amer. Dommage, la France est en train de perdre sa démocratie. Je crois que vous avez accepté cette invitation à débattre sans trop de conviction. Je ne vous blâme pas. Notre presse adore faire du sensationnel et ses choux gras sur le moche. Je crache sur tout le déchainement médiatique qui s'est abattu sur vous comme je crache sur l'argent facile et la cooptation. 

Benoît Hamon :

Oui vas-y Oui-Oui (Oui-Oui )avec ton beau...

Le revenu universel, ouais ! C'est chouette ! Ouah ! C'est super !  Vous êtes sympathique mais est-ce valable ? est-ce suffisant ? Votre grand frère François comme nombreux de vos pères socialistes  vous nomme "Le petit". Je n'ai que cela à vous dire : De battre, mon coeur s'est arrêté.

 

Nicolas Dupont-Aigan

Debout les gars, réveillez-vous, il va falloir en mettre un coup...

Vous dites des choses vraies mais, pour la présidence, votre heure semble passée et votre place est ailleurs. Merci pour le "ce n'est jamais vous" adressé à Monsieur Macron, il résume assez bien la transparence de ce candidat.

Emmanuel Macron

En marche vers quoi ?

Ce n'est jamais vous. Quel beau résumé en effet. Ce n'est jamais vous qui n'avez rien changé lorsque vous étiez au gouvernement. Ce n'est jamais vous qui avez de solides soutiens pour votre campagne. Ce n'est jamais vous le candidat de la finance et du libéralisme à outrance. Ce n'est jamais vous qui avez été en poste et en même temps en campagne (LOL).  Le débat, ce ne sera jamais vous, another  LOL. Ca fait plus branché en anglais, LOL. En débat, vous bafouillez sans cesse. et vous ne maitrisez pas votre salive qui envahie la commissure de vos lèvres. Ce n'est pas visuellement esthétique. Demandez à vos conseillers en communication.  Durant sa campagne présidentielle, François Hollande n'arrêtait pas de dire " Je ne serais pas le ". Ce n'est jamais vous ! Etrange similitude, non !

Question en français : Combien d'ouvrier français du bâtiment  avez-vous vu partir en Roumanie ou ailleurs dans l'est de l'Europe pour gagner plus ?  méga LOL. 

Question in English : When your companion dances in a meeting don't you play  Obama ?

Votre candidature n'est pas sérieuse. In English now : With you, yes we can't. Dans tous les cas, elle n'est pas porteuse de changement mais de continuité. Le pick-up que vous faites sur les uns et les autres ne suffit pas. Votre seule proposition valable est la fin du RSI, cette institution à la con qui a envoyé et envoie encore des milliers d'entrepreneurs au casse-pipe.

Jean-Luc Mélenchon : 

Ah, tu verras, tu verras, tout recommencera,tu verras, tu verras. 

lI est des temps pour tout. Je ne voterai pas pour vous parce que je veux que mon pays, ma république, ma démocratie reconnaisse le vote blanc à sa juste valeur. Mais, vous êtes beaucoup plus prêt de la réalité que l'ensemble de vos concurrents. Je vous adresse ce proverbe arabe comme un message personnel :

 «Tanger pleure après ceux qui ne la connaissent pas, et ceux qui la connaissent pleurent pour la revoir».

Marine Le Pen

Allez viens boire un petit coup à la maison, y a du blanc, y a du rouge du saucisson...

Même si le protectionisme et le nationalisme galopent à l'échelle planétaire, même si des pays nordiques, en passant par la Chine et l'Australie tout le monde semble s'armer et préparer la guerre. Je ne comprends pas tous vos amalgames et pour ce qui concerne la fonction présidentielle, vous manquez cruellement de classe.  

 

Stéphane THERI

Questions pour E Macron

Comment osez-vous prétendre pouvoir faire du neuf avec des Robert Hue, des François Bayrou et autres stars has-been de la politique française ? Je vous pose la même question en pensant à toutes ces femmes et tous ces hommes qui rejoignent le mouvement en marche plus par opportunisme et arrivisme que par conviction politique.

Combien d'ouvriers du bâtiment français avez-vous vu s'expatrier vers l'Europe de l'est pour gagner plus ? 

Quelles sont les chances de tous les ouvriers français peu spécialisés de garder leur job dans leur lutte contre la délocalisation des usines  dont  les actionnaires sont exclusivement orientés vers la baisse du coût de leur main-d'oeuvre ?

Comment les travailleurs français , avec votre projet de négociation en entreprise, vont-ils  échapper au chantage à  l'emploi ?

Pensez-vous réellement le pôle emploi apte à donner une formation capable d'offrir à tous les ouvrier qui voient  leurs usines fermer, les compétences inhérentes au statut d'entrepreneur ou de chef  d'entreprise ? 

 

GROS CLICS !

30 MARS 2017

Laisse aller c'est une Valls !

Il y en a, comme dirait l'autre, qui commencent à nous les briser menu. Des fois qu'il y aurait comme du rififi chez les socialos, je préfère vous dire que le boss, c'est moi et sans moi, tas de demi-sels, y a comme un goût de défaite, un relent de macchabés gauchos qui se dessine à l'aube du mois de mai. Je ne suis pas devin mais  c'est le plus grand des bordels dans la canfouine de Solférino, lire la suite

 

1er MARS 2017

Tout ça pour ça !

Le talent de Claude Lelouch ne suffirait pas à mettre en scène autant d'improvisation. Dire tout et son contraire. Jouer la carte du soutien à Alain Juppé, dénoncer haut et fort la star du progressisme pour en définitif, lire la suite

 

 5 DECEMBRE 2016

Tu veux ou tu veux pas ?

J'y vais ou j'y vais pas ?

Monsieur Bayrou,

 

Le dimanche 4 décembre 2016, je vous ai regardé et écouté et voilà ce que j'ai à vous dire. 

Et si tout le monde faisait comme si les élections présidentielles 2017 avaient 2 tours.  Et si la démocratie... Lire la suite

   

La profondeur de l'océan !

Par mauvais temps, les rats quittent le navire. Certes, prudence est mère de toutes les suretés.  Mais cette débandade électoraliste, c'est un spectacle assez pitoyable.

Emmanuel Macron serait-il si irrésistible, ses idées si progressistes , son programme si percutant, son réalisé si extraordinaire  qu'il faille quitter le navire et ses pairs pour un animal qui n'a toujours pas de camp et qui n'est, pour le moment et comme toutes ces Start-up, q'un porteur de promesses. 

Ohé du bateau !  

"La 1ère panacée pour une nation mal dirigée est l'inflation monétaire. La seconde est la guerre. Les deux apportent prospérité temporaire et destruction indélébile. Les deux sont le refuge des opportunistes économiques et politiques."

E Hemingway

Affaire Fillon, questions en vrac !

Pourquoi maintenant et pourquoi seulement Fillon ?

Pourquoi cet acharnement médiatique ? 

Pourquoi ne pas comparer le contrat de Madame Fillon avec les contrats signés par l'ensemble des membres de l'assemblée nationale avec un proche et ce, quelle que soit la famille politique ?

Quel est le cadre précis lié à la possibilité donnée à nos parlementaires d'embaucher leurs proches ?

Pourquoi ce silence de nos parlementaires alors que cette pratique est  usitée par nombre d'entre eux et depuis bien fort longtemps ?

Pourquoi ne pas tout simplement supprimer cela ?

Pourquoi l'Assemblée Nationale ne travaille t-elle pas à plus de transparence ? Ne sommes-nous pas là devant les défenseurs élus de la constitution et des valeurs d'égalité de notre république ?

Si chacun de nous doit la transparence à Bercy, pourquoi n'en serait-il pas de même avec les élus de l'assemblée Nationale sur les budgets engagés par les élus et sur la nature des dépenses ? 

QUID DE LA PRESOMPTION D'INNOCENCE ?

QUID DE LA SOLIDARITE ?

MAIS AUSSI,

QUID DE LA PROBITE ?

QUID DE LA VALEUR DU TRAVAIL ?

 

 


21 mars 2017

Un gros droit d'honneur à TF1

Au nom des absents, un grand merci à la chaîne TF1 pour sons sens de l'équité et le respect montré aux spectateurs privés de leurs candidats à la présidence de la République. Ce premier rendez-vous raté avec la démocratie et le respect de tous a tourné presque immédiatement  dans le soporifique n'ayant pas réellement grand chose à voir avec l'allant et l'engagement  d'un débat. Dès les premières minutes, nous rentrons dans le qui mieux mieux. Le candidat progressiste, nerveux,  bafouille un peu mais n'oublie pas de pratiquer ce pourquoi, il excelle, le Picking-up . Comme Maïté dans sa cuisine, Emmanuel Macron prend un peu de l'un, un peu de l'autre et à la François Bayrou,  accuse les anciens de tous les maux en se gardant bien de tomber ni à droite, ni à gauche. Comme un funambule sur la corde de l'ennui, suspendu au fil du plus petit dénominateur commun, il ne ne cesse de dire "Moi, je suis ni de droite, ni de gauche". Pourtant, il a fait partie intégrante d'un gouvernement de gauche, certes d'une gauche plutôt bizarre, mais quand même d'un gouvernement de gauche. Les coiffeurs et les chauffeurs d'autocars s'en souviennent certainement. Benoît Hamon semble quant à lui plus à son aise. Le petit comme disent les siens, c'est un peu le Oui-Oui du débat. Il n'a pas l'air bien méchant. Il est pourtant sur d'une chose : Il est un homme de gauche.

François hollande aussi était un homme de gauche, Manuel Walls et notre progressiste aussi.

Si Jean-Luc Mélenchon n'est pas trop pote avec Oui-Oui, il ne peut pas lui reprocher cela. Oui-Oui est un homme profondément ancré à Gauche. Si Jean-Luc Mélenchon n'accroche pas, son hologramme le pourrait peut-être, lol. Meilleur orateur que ses rivaux, ce représentant d'une autre gauche, moins virtuelle que l'hologramme et que la gauche de François Hollande parle haut. Il parle vrai sans pour autant concéder au show télévisé ses aspirations les plus profondes.

Mais qu'est-ce qui peut donc empêcher ses deux-là de ne faire qu'un? Après tout, chacun de nous, travers exclus,  n'a qu'une gauche et qu'une droite. Cette impossibilité serait-elle le fruit de deux égos surdimensionnés? Non, en politique on ne pense jamais à soi. On ne pense qu'à l'intérêt de tous. On pense vote utile. Attention Messieurs, il n'y a q'un premier tour ! 

Trop de gauche semble nuire au succès, continuons ce tour de table....

Sous ses airs de chien battu, Fillon reste campé sur sa certitude d'avoir seul la formule magique capable de sortir les irrésistibles gaulois que nous sommes de tous les dangers. Il nous promet des sacrifices. Là, il sait de quoi il parle l'animal. Les Français, si François Fillon devient président, devront faire des efforts...... comme lui. On a rien sans rien !

Alors, bon an  mal an, le tour de table continue et nous conduit devant une vague, celle d'un langage pas toujours en phase avec le poste visé. Marine Le Pen nous parle de nos peurs, des errances de nos dirigeants et de protectionisme. Pas emballé par l'ensemble , je dois avouer que ces millions de personnes amassées aux frontières de l'Europe, toute la misère qui galope sur notre territoire, tous ces prédicateurs de remèdes anti-déclins m'inquiètent fortement. La charité oui, mais bien ordonnée. Nos anciens perdent des acquis, notre génération cherche un S.A.V pour son ascenseur social. L'Europe nous fait manger de la merde au nom de la productivité. Le monde s'arme comme jamais il ne s'était auparavant armé. L'Europe nous vend ses salades à la sauce bancaire . Les milliardaires pullulent à la vitesse de la lumière sans pour autant dépasser la croissance du nombre des miséreux. En réponse à tout cela, nous avons eu hier soir un florilège de promesses en total décalage avec les attentes légitimes de Liberté, d'égalité et de Fraternité. 

Le club des 5 m'amusait lorsque j'étais plus jeune. Celui d'hier soir m'a profondément ennuyé. 

 

Stéphane THERI